Envoi gratuit
Feuz-Teaser-22

BEAT FEUZ

DATE DE NAISSANCE: 11. FÉVRIER 1987

LIEU DE NAISSANCE: SCHANGNAU, BERNE, SUISSE

DISCIPLINE: DESCENTE, SUPER-G

DU SPECIALISTE EN SLALOM AU ROI DE LA DESCENTE

Dans sa jeunesse, Beat Feuz se consacre aux disciplines techniques. Et effectue ses premières courses FIS en slalom et slalom géant. Cependant, avant de se consacrer exclusivement à sa carrière de skieur, Beat Feuz termine un apprentissage de maçon après sa scolarité obligatoire.

En décembre 2005, Beat fête sa première victoire à l’occasion d’une course FIS en slalom à Sörenberg. Il fait sa première apparition en Coupe du monde en décembre 2006 au super combiné de Reiteralm. À partir de ce moment, il commence à disputer des courses de vitesse en super G et en descente.

Lors des championnats du monde juniors 2007, Beat Feuz rentre chez lui en tant qu'athlète le plus titré: il remporte une médaille d'or en descente, en super-G et en combiné (composé d’une descente, d’un slalom géant et d’un slalom) et une médaille de bronze en slalom. Grâce à ce brillant résultat, il est classé en tête de série pour la finale de la Coupe du monde à Lenzerheide, où il obtient ses premiers points en terminant 14e dans la descente. Suite à ces succès, Beat Feuz doit hélas accepter quelques revers. Après une déchirure du ligament croisé et une autre grave blessure au genou, il doit faire une pause pendant toute la saison 2007/08 ainsi que 2008/09.

ochsner-sport-beat-feuz-2022-min

Après son retour en 2009/10, Beat Feuz se concentre sur les deux disciplines de vitesse: la descente et le super G. Il se rapproche lentement des meilleurs et se classe continuellement au centre. En mars 2011, il réussit un exploit à Kvitfjell avec sa première victoire de Coupe du monde en descente. Un jour après seulement, il remporte la médaille de bronze sur le même parcours. La saison suivante, il s'impose au Lauberhorn devant les supporters en rouge et blanc, sur la plus longue descente de Coupe du monde. En 2012/13, il doit à nouveau faire une pause dans la saison en raison d'une blessure.

Par la suite, il aligne les succès. En 2015, il termine troisième en descente aux championnats du monde à Vail/Beaver Creek. Le couronnement a lieu en 2017, lorsqu'il est sacré champion de la discipline suprême aux championnats du monde à domicile à Saint-Moritz. Il remporte ensuite de l'argent en super G et du bronze en descente aux Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang. En 2021, il remporte à nouveau un métal précieux aux championnats du monde: à Cortina d'Ampezzo, il monte sur la troisième marche du podium en descente. Aux Jeux olympiques de Pékin en 2022, Beat Feuz montre une nouvelle fois qu'il a des nerfs d'acier et dore sa brillante carrière. Il a résisté à la pression et a remporté l'or olympique de manière sensationnelle. C'était la seule chose qui manquait encore au palmarès du spécialiste de la descente. 

Par ailleurs, Beat Feuz a remporté quatre fois de suite la Coupe du monde de descente à partir de la saison 2017/18. Ce n'est que lors de la saison 2021/22 que sa série s'est interrompue, mais il a tout de même dû se contenter de la deuxième place de justesse. Jusqu'à présent, seul un skieur avait réussi cette incroyable série de triomphes avant lui. À cela s'ajoutent d'innombrables podiums en Coupe du monde. Il a notamment triomphé à plusieurs reprises lors de la descente du Lauberhorn à Wengen et sur la légendaire Streif à Kitzbühel. 

Parallèlement à sa carrière de skieur, Beat Feuz est un joueur de tennis passionné et participe à des tournois en été. Et depuis la naissance de ses deux filles, il profite de la vie de famille, loin des entraînements et des pistes de ski.

ochsner-sport-beat-feuz-piste-22-min
PRÊTS POUR LA SAISON 2022/2023

Comme ces dernières années, notre roi de la vitesse Beat Feuz vise les podiums en descente et en super-G pour la saison 22/23. Les moments forts de la saison seront bien sûr les descentes de Kitzbühl, où il a remporté la course du samedi l'année dernière, ainsi que la légendaire course à domicile à Wengen, où il avait décroché la deuxième place. À ton avis, combien de podiums notre roi de la vitesse va-t-il remporter cette saison?