Envoi gratuit
Retour gratuit en magasin
Tous les moyens de paiement courants

 

UP AND DOWN

En Suisse, les VTT électriques prennent d’assaut le monde de la montagne. Ils garantissent un plaisir hors normes en montée comme en descente.

TEXTE: BIRTE MUSSMANN PHOTO: VALENTIN LUTHIGER

 

Si les VTT à assistance électrique ont essuyé les sarcasmes jusqu’à il y a quelques années, ils sont aujourd’hui un véritable phénomène dans l’univers du vélo. Leurs avantages ne font aucun doute: L’assistance par un moteur électrique est un sérieux coup de main en montée et permet aux cyclistes d’avaler les kilomètres et les dénivelés avec une facilité déconcertante.

Grâce à l’assistance du moteur, le cycliste peut mieux gérer ses efforts physiques et ainsi affronter les situations délicates à pleine puissance et avec toute sa lucidité. La plupart des batteries affichent une capacité comprise entre 400 et 500 wattheures. L’autonomie d’assistance du vélo est fonction de divers facteurs, notamment le poids à transporter, la puissance du cycliste lui-même, la déclivité ou la consistance du terrain. Grâce à la position centrale du moteur, dans la plupart des cas, le centre de gravité du VTT à assistance électrique est très bas. Cela se traduit par une meilleure maniabilité dans les passages étroits et exigeants de certains sentiers.

Les VTT à assistance électrique modernes intègrent des systèmes d’entraînement de fabricants comme Bosch, Panasonic, Yamaha, Shimano et Brose. L’offre de VTT électriques est devenue si gigantesque qu’il est judicieux d’identifier précisément, avant tout achat, les exigences auxquelles le vélo devra répondre. Autrement dit: sur quelle topographie le VTT électrique sera-t-il amené à évoluer? Hardtail ou tout-suspendu? Telle est la question.

Les VTT (électriques ou non) se déclinent en différentes catégories selon la suspension et l’amortissement du vélo. Les modèles hardtail s’adressent aux puristes et rappellent les premières heures des VTT. Ils sont simplement dotés d’une fourche télescopique ou en acier à l’avant, mais la roue arrière n’est pas suspendue. Cette configuration offre un maniement rapide et direct, mais exige un pilotage particulier et une certaine aisance avec l’équipement sur terrain accidenté. On trouve néanmoins de plus en plus de modèles dans cette catégorie conçus pour les parcours sur terrains exigeants. L’autre catégorie est celle des tout-suspendus, ou «fullys». Rien à voir avec la commune de Fully, dans le canton du Valais. Il s’agit en fait de l’abréviation de «full suspension» (suspension intégrale), qui constitue la principale différence entre les deux catégories. Comme leur nom l’indique, les tout-suspendus électriques sont suspendus à la fois à l’avant et à l’arrière ou sont dotés d’un amortissement et d’articulations souples. Cela garantit le confort du cycliste et une bonne traction sur terrain accidenté. Les avantages sont surtout notables en descente.

Bon à savoir: quiconque souhaite utiliser occasionnellement son VTT électrique sur route, en plus des sentiers, doit être conscient du fait qu’il s’agit d’un équipement sportif. La configuration de base n’est pas prévue pour une «utilisation normale» et le VTT doit être doté d’équipements supplémentaires appropriés.

 

 

Préparer ta prochaine aventure à vélo

Découvre notre gamme E-Bike