icons/order/deliveryCreated with Sketch. Envoi gratuit icons/order/return_in_storeCreated with Sketch. Retour gratuit en magasin icons/order/paymentCreated with Sketch. Tous les moyens de paiement courants
icons/arrows/arrow_default-smallCreated with Sketch.
outdoor-nachhaltigkeit-ochsner-sport

TOUS RESPONSABLES

 

La nature étant indissociable des activités en extérieur, il est normal que le développement durable soit un enjeu majeur pour le secteur outdoor. Et pourtant, l’industrie textile a encore des progrès à faire. En la matière, quelles sont les marques qui donnent le bon exemple?

TEXTE ANNA BLUME

 

À l’époque de nos grands-mères, la durabilité était un critère de choix vestimentaire et économique. Aujourd’hui, la longévité des produits est un impératif essentiellement écologique. En prolongeant la durée de vie d’un produit, on diminue l’impact sur les ressources. Or c’est un point sur lequel l’industrie textile n’a pas brillé jusqu’à présent.

 

Avec un chiffre d’affaires annuel de 2'500 milliards de dollars, le secteur textile pèse lourdement sur l’environne- ment. Que ce soit à travers les matières premières (deu- xième plus grand consommateur d’eau toutes industries confondues), les émissions de CO2 ou les rejets de produits chimiques dans les eaux et les sols. Comment réduire ou prévenir cet impact? Que peuvent faire les fabricants pour ne pas laisser d’empreinte écologique négative?

 

Presque tous les géants du secteur outdoor se sont intéressés à ces questions et ont commencé à y travailler. Car le réchauffement climatique, les déchets plastiques ou l’extinction des espèces sont des problématiques cruciales pour le secteur, tant la nature est le lieu d’expression privilégié du sport outdoor. Et la plupart des entreprises en ont fait leurs priorités.

Jack Wolfskin, par exemple, fabrique des vestes résistant aux intempéries à partir de résidus et de vieilles bouteilles plastiques. Baptisée Texapore Ecosphere, cette innovation a reçu l’Outdoor Industry Award en 2017. Ce sont presque neuf millions de bouteilles PET qui ont ainsi été transformées en vêtements. L’entreprise allemande s’est associée à SEAQUAL pour repêcher les déchets plastiques de la Méditerranée, avant de les recycler et d’en faire des vêtements sous forme de fibres légères. «Nos objectifs de durabilité nous poussent à concevoir des matériaux écologiques innovants. Car, pour nous, le slogan «chez soi dehors» ne consiste pas seulement à profiter de la nature en plein air, mais aussi à tout faire pour la préserver et la protéger», comme on peut le lire sur le site Web. Daniele Grasso, Director Apparel chez Jack Wolfskin, rappelle que le chemin est semé d’embûches: «Nous sommes loin d’avoir atteint le but. Mais nous cherchons à progresser chaque jour.»

Une ambition partagée par le fabricant allemand Vaude. Quand celui-ci a créé son propre label «Green Shape», c’est parce qu’il n’existait aucun autre système aussi exhaustif et exigeant. Green Shape signifie moins d’eau, moins de chimie et moins de CO2. Les produits de Vaude sont destinés à durer. Une exigence qui commence à la conception, se poursuit au stade de l’entretien et s’achève par le service réparation. Tout ce qui porte le label «Green Shape» est construit de façon équitable, à partir de matériaux durables et dans le respect de l’envi- ronnement. Vaude mise sur des matériaux naturels comme le chanvre, le coton bio et les bioplastiques.

 

Le secteur outdoor joue un rôle de précurseur dans l’industrie de la mode. Pour qu’il en soit toujours ainsi à l’avenir, les spécialistes devront être mieux formés. La Bartenstein Academy a ouvert ses portes à Munich. Cette académie privée propose un cycle d’études unique consa- cré à la conception et à la production de vêtements de sport et d’extérieur fonctionnels. «L’expertise requise pour dessiner, concevoir et fabriquer un vêtement de haute technicité a changé du tout au tout ces dernières années. Or ce savoir n’était pas transmis aux étudiants», explique la fondatrice Alexa Dehmel. Elle entend combler cette lacune avec son académie.

 

OCHSNER SPORT est également très attaché au développement durable. Son catalogue de vêtements respectueux de l’environnement ne cesse de s’étoffer. Chez 46 Nord, la marque exclusive de produits outdoor, les vestes et produits softshells sont d’ores et déjà tous conçus en matériau exempt de PFC, de même que les vêtements de pluie. Et la collection Été comporte des t-shirts en coton bio. Ainsi, les clients ont encore plus de choix pour acheter en toute bonne conscience.


GARDEZ LE CAP !

Que ce soit à vélo, en plein air ou en course à pied - trouvez encore plus de conseils pour votre sport !